L'ASSISTANCE CIRCULATOIRE MECANIQUE

 

L’ASSISTANCE CIRCULATOIRE MECANIQUE

 

          L’assistance circulatoire mécanique développée depuis plus de 20 ans, permet de suppléer la fonction pompe cardiaque en cas d’insuffisance échappant au traitement médicamenteux.

Le but de l’assistance est d’assurer une aide, selon les cas, au ventricule gauche ou aux 2 ventricules, ou de prendre en charge totalement le travail du cœur.

Schématiquement il existe trois indications

En attente de récupération :

Certaines maladies cardiaques peuvent évoluer vers une récupération sous assistance circulatoire, après quelques heures ou quelques jours : les myocardites toxiques (intoxications médicamenteuses), les myocardites virales, les myocardites des maladies auto immunes (lupus, ..), les myocardites du post partum et des dysfonctions cardiaques après chirurgie cardiaque sous circulation extra-corporelle.

En attente de transplantation :

L'amélioration des résultats à long terme de la transplantation cardiaque a conduit à une augmentation de ses indications.

Actuellement, le manque de donneur implique un allongement de la durée d'attente.  La  détérioration de l'état clinique pendant cette période, parfois de façon brutale, peut nécessiter l'utilisation d'une assistance circulatoire mécanique en attente de la transplantation.

Assistance de longue durée :

Cette indication est retenue chez des patients candidats à une transplantation cardiaque, mais qui présentent une contre-indication formelle comme l’âge avancé, une hypertension artérielle pulmonaire ou un cancer en rémission mais non guéri.

 

En pratique :

Un patient bénéficie de l’implantation d’une assistance circulatoire mécanique parce que son état le nécessite. Après stabilisation et en fonction de l’évolution secondaire sous assistance, on adapte la thérapeutique.

Un patient en attente de transplantation, peut voir sa fonction cardiaque s’améliorer après quelques mois d’assistance. Le sevrage devient alors envisageable.

Un patient qui présentait lors de l’implantation de l’assistance, une contre-indication à la transplantation, voit cette contre-indication disparaître comme l’hypertension artérielle pulmonaire et donc redevenir un candidat à une transplantation cardiaque.

Enfin, un patient, candidat à une transplantation cardiaque, peut développer une complication qui peut remettre en cause cette intervention : une implantation de très longue durée est alors indiquée.

Il est ainsi possible d’attendre sereinement l’évolution sous assistance en dehors de l’hôpital et d’envisager les différentes options possibles en fonction des pathologies : récupération myocardique et sevrage, pont à la transplantation ou au contraire assistance de longue durée en cas de contre indication à la transplantation.

         

Type D’assistance

1 - les assistances temporaires (moins d’un mois)

                implantées par voie per cutanée : au niveau de l’aine dans l’artère seule Impella ou dans l’artère et la veine fémorale ECLS (Extra Corporeal Life Support).

 

 

         Impella                                                                            ECLS

 

2 - les assistances de plus longue durée (plus d’un mois)

           implantées chirurgicalement.

 

Les assistances univentriculaires sont actuellement le plus souvent des pompes rotatives à énergie électrique implantées entre la pointe du ventricule gauche et l’aorte :

                  

                                                                                  Heartmate II                                          Jarvik 2000

 

Les assistances biventriculaires sont actuellement le plus souvent des pompes extra corporelles à énergie pneumatique implantées d’une part entre la pointe du ventricule gauche ou l’oreillette gauche et l’aorte et d’autre part entre l’oreillette droite et l’artère pulmonaire.

 

Thoratec

3 - les assistances de trés longue durée :

          Le cœur artificiel total à énergie électrique implanté chirurgicalement qui remplace le cœur

 

Page suivante (Témoignage)